SCANDALEUX:
L'ETAT COUPABLE DE NEGLIGENCE DEPUIS DES ANNEES
CONCERNANT LE CONTOURNEMENT OBLIGATOIRE DES POIDS LOURDS

Cela fait 10 ans maintenant que le collectif dénonce les transports internationaux qui traversent la métropole en son centre alors qu'un itinéraire a été prévu pour eux par l'A17 (Mouscron, Dottignies, Tournai) en Belgique et l'A27 Tournai-Lille.

En fin 2003, j'ai profité du débat public LAALB (ou A24) pour demander à la DRE ce qu'elle comptait faire pour éviter que les transports de produits dangereux ne passent par l'A22 puis la VRU

Les différents préfets en poste depuis 10 ans n'ont RIEN FAIT. A notre demande appuyée par le député Patrick Delnatte seule une limitation à 110 km/h a été disposée sur l'A22 il y a 5 ans. Nous avions demandé l'interdiction de dépassement pour les poids lourds assorti d'une limitation à 110 pour éviter un trop gros écart de vitesse entre les deux voies - l'idée était de rendre moins pratique l'A22 pour les poids lourds.

Le lundi 21 août est marqué par le décès d'un conducteur de camion. Toujours le même scénario sur la VRU, une pente glissante, trop de vitesse, pas de respect des distances de sécurité - des accidents à la pelle, pas de mort jusque là par miracle. A force de tenter le diable, la mort a frappé et l'Etat est responsable de négligence.

Si un camion chargé de produits toxiques venait à déverser son chargement près du centre de Lille ou à côté des zones densément peuplée de Tourcoing et communes environnantes? Combien de personnes intoxiquées, comment évacuer des centaines de milliers de personnes? Tout cela parce que les entreprises de transports peu scrupuleuses veulent gagner quelques euros en évitant le détour d'environ 18 km!

L'A17 belge et l'A27 ont été prévues depuis 10 ans pour contourner la métropole, un très faible trafic emprunte ce contournement. Paradoxe: les populations situées sur l'A27 ne peuvent pas obtenir des protections phoniques car il n'y a pas assez de camions pour justifier la dépense de la construction des murs anti-bruit. Il faut construire ces protections et obliger les poids lourds qui ne desservent pas la métropole à passer par l'A27. Le poste frontière de Reckem pourrait servir de moyen pour contrôler les ordres de mission des chauffeurs: si aucun chargement ou déchargement n'est prévu dans la métropole, c'est le demi-tour. Vous pouvez être sur que les téléphones portables vont fonctionner pour que tous les collègues évitent le contrôle en empruntant le contournement!

Hervé Dizy