Le transport routier de marchandises
par Francis HILLMEYER (2003)

Il me semble intéressant de consulter ce rapport qui expose les problèmes rencontrés par les entreprises de transport en France.

Quelques chiffres du rapport:

80% des entreprises françaises ont moins de 6 salariés, ellesne réalisent que 15% du chiffre d'affaires global du secteur et n'emploient que 20% des salariés.

La mise en place de la RTT chez les clients a eu pour conséquence de réduire les plages d'heures de travail pour les routiers.

Pour une heure payée en 2003, un chauffeur routier français conduisait 26 mn en transport régional et 29 mn en transport international. contre 31 et 35 mn en 1993.

+59% de charges sociales de 1993 à 2003

Le transport international sous pavillon français a reculé de 11% en 2003.

Perte de 20.000 emplois en deux ans sur les 330.000 du secteur

La France a la plus faible productivité en Europe. Le cou^t de l'heure de conduite y est le plus élevé (23,80 € / H contre 7 € / H au Portugal). La France détient le record du temps de travail le plus faible d'Europe (2204 H contre 2784 H au Royaume Uni). Du fait des 35 H et des heures supplémentaires qui interviennent plus vite qu'ailleurs, les chauffeurs routiers travaillent moins et gagnent moins, ce qui pose un problème d'attractivité pour ce métier d'autant plus que la paie n'est pas linéaire, ce qui ne favorise pas les rapports avec les banquiers.

Le corps de contrôle français spécialisé du ministère des transports compte 450 agents. 800.000 véhicules contrôlés, 76.000 contraventions (21%  à l'encontre de non résidents français) 

En cas de contrôle pas moins de 15 documents doivent être présentés aux forces de l'ordre, 20 documents sont généralement présents dans le véhicule.

pour la surcharge, en 2002, sur 41.000 véhicules contrôlés, 36,1% étaient en infraction (dont 16,8% pour plus de 8% de surcharge) 

Rapport parlementaire sur le transport routier de marchandises