Les mesures antipollution sont peu efficaces

CCFA 3 janvier 2006

LA TRIBUNE (3/12/05) explique que les mesures environnementales prises par le gouvernement concernant le secteur automobile (dans le cadre de la loi de Finances 2006) n'auront qu'un effet limité. En effet, en dépit de la volonté affichée de promouvoir les biocarburants, leur part dans les carburants ne représente encore que 0,8 %, alors qu'elle devrait déjà s'élever à 2 % ; pour atteindre l'objectif de 5,75 % en 2010 fixé par l'Union européenne, un sérieux effort devra donc être réalisé.
Par ailleurs, la surtaxe sur les cartes grises des véhicules émettant plus de 200 grammes de CO2 par km représenterait moins de 1 % du prix des voitures concernées.
Enfin, la réduction d'impôt prévue pour l'achat d'un véhicule particulièrement respectueux de l'environnement - qui a été portée de 1 525 à 2 000 euros au 1er janvier - ne concerne plus que les véhicules émettant moins de 140 grammes de CO2 par km, soit moins d'une dizaine de modèles, contre 66 auparavant.