OUI à l’A24, les élus font bloc d'Amiens à Béthune

D'Amiens à Béthune, les élus (surtout des grandes villes) sont pour l'A24. Ces élus ont signé un courrier commun dont le destinataire n’est autre que Dominique Perben, ministre des Transports. Du lobbying pour peser dans le choix du tracé qui est l’oeuvre d’Alain Wacheux (maire PS de Bruay-La Buissière et président de la communauté d’agglomération Béthune-Bruay), André Flajolet (député UMP, président de la communauté Artois-Lys), Jacques Napieraj (maire PS d’Isbergues et président de la communauté d’Artois-Flandres), Jacques Villedary (maire PS de Noeux et président de la communauté de communes de Noeux et environs), mais aussi Guy Delcourt, maire PS de Lens, Jean-Marie Vanlerenberghe, maire UDF d’Arras, Gilles de Robien, maire UDF (???) d’Amiens et ancien ministre des Transports.

Selon Jacques Mellick « Tout concourt à ce qu’il n’y ait pas d’autre choix. Sinon, on se prend 10 ans dans la vue et on rechamboule le territoire. »

La décision est incertaine et le débat toujours encours. C'est à Béthune que commenceront les consultations publiques échelonnées d’avril à juin.  Le comité de pilotage attend les conclusions de la direction régionale de l’Équipement en début septembre. Celle-ci doit remettre au préfet un fuseau de 1 000 m de large transmis au ministre des Transports.

« Le but, c’est que la décision soit prise pour la fin de l’année. »
 

Hervé Dizy