Les Verts de Tourcoing et environs refusent 
toute implantation de l'A24

Suite à la décision gouvernementale de réaliser l'A24, après des années de débats, les Verts de Tourcoing et environs- Vallée de la Lys réclament l'arrêt de ce projet et préconisent des solutions alternatives telles que le développement du ferroutage et du transport fluvial des marchandises. Pour eux, le gouvernement, par cette décision, cède « aux lobbies routiers et bétonneurs, sans se soucier de l'intérêt collectif et faisant fi des conclusions du débat public ».

Les Verts dénoncent une absence de véritable tracé, « cette autoroute devrait partir d'Amiens pour traverser des zones déjà fortement urbanisées et se terminer on ne sait où... la Belgique n'en voulant pas ».

Et d'évoquer la Charte de l'environnement mise en place par le gouvernement, dont l'article 1, « Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé », les Verts estiment que ce n'est pas le cas dans la région avec ses « 170% d'autoroutes de pins que la moyenne française. La consommation énergétique des poids lourds s'est accrue de 40% dans la dernière décennie. En 1996 (source OMS), la pollution routière dans le Nord s'est soldée par une perte de 9 000 années de vie.

Cette autoroute payante et inutile ne fera qu'accroître le trafic routier et notamment des camions qui transitent dans la région. Elle ne servira pas à désengorger Lille ni à délester l'A 1 ».Et pour conclure, les Verts réclament que « les élus, toutes tendances confondues, appliquent le principe de précaution, autrement que dans des discours ».