La FNTR exprime sa préférence
pour l'A24 dans les Flandres

En rencontrant M. Mutez de la FNTR le mardi 14 février 2006 je conclue de notre entretien les choses suivantes:

La Fédération Nationale des Transporteurs Routiers veut l'A24 dans les Flandres car il faut créer un hinterland (région d'achalandage desservie par un ensemble portuaire) ancré sur les ports du Nord Pas de Calais. Une liaison A24 aboutissant vers Bailleul ou Steenvoorde correspond donc à cette demande des transporteurs. Actuellement nous dépendons des ports du Nord, l'économie régionale demande à favoriser nos ports. Ceci permet une convergence vers les projets d'autoroutes de la mer. Le tracé en bleu lui semble donc préférable car il dessert le bassin minier. Cet avis est une approche initiale, elle demande encore confirmation auprès de tous les adhérents de la FNTR.

la FNTR a sollicité le concours des DRE du Nord- Pas de Calais et de Picardie pour la tenue d'une réunion d'information destinée à ses adhérents afin d'éclairer leur choix .

La FNTR va exprimer sa volonté dès le début des réunions d'information en avril 2006, je vous livre ces informations également pour montrer la sensibilité d'une organisation qui est consciente des problèmes liés au bruit routier, à la pollution atmosphérique et à l'insécurité routière. La FNTR entend lutter aussi contre ces fléaux, elle favorise les entreprises ayant décidé avant l'heure d'utiliser les carburants Euro 4 (application en octobre 2006) et Euro 5 (application en octobre 2009). Le tableau ci-dessous montre les progrès réalisés en terme de lutte contre la pollution. Elle entend aussi lutter contre le gaspillage de transports et notamment contre les camions qui roulent à vide.

Hervé Dizy (15/02/06/